Rapport de l’IRDES sur les disparités de prise en charge chirurgicales en France

Très intéressante publication de l’Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé.

Voir les cartes, déroutantes… Certains territoires où on réalisait davantage d’actes partiels en 2005 ont régressé ensuite en 2012.

Voir aussi page 2Entre 2005 et 2012, le nombre de séjours de chirurgie pour cancer du sein a augmenté de 13 % avec une plus forte hausse des chirurgies conservatrices (+16 %) et une hausse plus modérée des mastectomies (+6 %).  

L’étude que l’IRDES présente est réalisée comme la nôtre sur une plus courte période (2005-2012), sur la même source que la nôtre (le PMSI), et donne des résultats en terme de taux convergents aux nôtres.

Encore une fois, la PART des mastectomies totales par rapport aux partielles diminue parce que les mastectomies partielles augmentent davantage que les totales, mais de fait TOUTE la chirurgie du sein a significativement augmenté, ce qui est logique, puisqu’on opère avec la même agressivité des lésions comme les cancers in situ, important réservoir de surdiagnostics.

 

 

A télécharger ci-dessous, merci à l’IRDES de nous avoir envoyé cette publication.

 

Post Author: Cancer-Rose