Que faisons-nous ?

A côté de l’exercice de nos fonctions, nous militons pour une information loyale, neutre et indépendante.

Nous réalisons du matériel d’information, des brochures téléchargeables sur le site, une vidéo d’information, le tout visible en page

« actions ».

Nous étudions toutes les parutions les plus récentes de la presse médicale et scientifique, les relayons, les synthétisons, les commentons en les simplifiant pour les rendre plus accessibles.

Nous rédigeons des articles pour ce site concernant les multiples aspects de ce sujet. En effet, le dépistage du cancer du sein touche à la sphère médicale mais c’est aussi un sujet féminin et féministe, philosophique et anthropologique, c’est également un enjeu économique, sociétal, malheureusement aussi commercial.

Nous expliquons des notions peu connues et contre-intuitives inhérentes à tous les dépistages comme l’est le surdiagnostic, l’effet pervers le plus redoutable du dépistage de masse.

Nos articles détaillent les conflits d’intérêts des différents acteurs du dépistage.

Une rubrique spéciale « billets d’humeur » est dédiée aux réflexions de notre toxicologue, Dr Annette Lexa, qui a une vision extra-médicale originale et épistémiologique du sujet.

Nous participons à des conférences, entretiens, débats publics, sur le sujet du dépistage :

  • Présentation à la journée sur la surmédicalisation du 12 janvier 2016, organisée par le groupe Princeps
  • Entretien au Ministère de la Santé, 17 juin 2016, pour demander l’abrogation de l’arrêté ministériel du 29 septembre 2016, encadrant le dépistage du cancer du sein, obsolète, prônant l’incitation des femmes au détriment de leur information.
  • Participation à la Concertation Citoyenne initiée par Madame la Ministre, sur le dépistage du cancer du sein en 2015/2016 lors de deux tables rondes, l’une avec les citoyennes, l’autre avec les professionnels de santé, ainsi que lors de la séance de clôture en mai 2016.

Nous écrivons divers articles pour les médias grand public et médicaux afin de faire émerger la controverse scientifique qui existe depuis plus de 20 ans déjà, et relayons les études et écrits de lanceurs d’alerte.

Nous répondons à la presse, notamment lors des mois d’octobre mais aussi en dehors, lorsque nous sommes sollicités.

Nous réalisons des actions sur le terrain et avons manifesté lors de la course « La Messine » le 1er mai 2016 notre désaccord au moment du départ de la course, avec banderole et flyers distribués.

Nous répondons à vos demandes que vous formulerez sur la page contact.