Coups de gueule…toujours d’actualité

23/02/2018

Dr C.Bour

C'est les vacances, on se détend et on classe.

Voici deux billets d'humeur d'il y a quelques années, redénichés après triage de vieux textes .

Finalement, ça n'a pas tellement vieilli...

Les Tés, les Teurs, et les Rbls

Un jour futur, que je ne veux pas connaître mais que les moins de vingt ans connaîtront, le monde se partagera entre les dépistés et les dépisteurs.

Tout homme sain est un malade qui s’ignore, on le sait bien. Du coup l’homme savant a inventé le dépistage qui transforme votre vie en enfer plus sûrement que la maladie. A coups de prises de sang, de supra-scanners et d’IRM, l’individu à peine né sera passé au Grand Tamis afin de débusquer la moindre cellule ayant une velléité de devenir, peut-être, plus tard, un cancer. Bien sûr on n’en sait rien, l’individu peut très bien tomber de sa chaise, se casser le coccyx, être immobilisé, faire une phlébite puis mourir d’embolie, mais on aura au moins traqué au préalable la cellule ennemie, au cas où il ne serait pas tombé de sa chaise.

Donc, il nous faudra des dépisteurs pour fouiller les futurs dépistés. Et des dépistés pour occuper les dépisteurs et faire tourner le Grand Tamis. Il y aura un troisième groupe, ceux qui résistent encore et toujours à l’envahisseur, les rebelles ! Pour aller plus vite et simplifier au fil du texte, on fera comme pour le couscous, on appellera les uns les Tés (les dépistés), les autres les Teurs (les dépisteurs), les troisièmes les Rbls (les rebelles).

Le couscous, ce que ça vient faire ? Eh ben dans le couscous il y a de la semoule, des légumes et de la viande, il y a un peu de tout alors on a appelé ça tout d’abord le couci-couça. Et avec l’érosion linguistique au fil du temps ça a donné le couskça, puis le k au milieu ça fatigue alors c’est devenu au bout d’un moment le couscous. ( Bon ok, c’est la vanne favorite de mon frangin quand ma sœur vient de Tunis et fait son couscous chez nous, et la cuisine aussi elle ressemble un peu à couci-couça ).

Reprenons, vous me faites perdre le fil avec votre couscous, et puis ça n’a rien à voir. 

Donc il y aura les Tés, les Teurs et les Rbls. Notez qu’un Teur peut très bien avoir été un Té au préalable ou même en devenir un ! Peut-être ce sera même la condition sine qua non pour devenir Teur dans la vie. Idem un Té, rattrapé par une vocation naissante, va faire une formation de Teur et réussir brillamment une carrière de futur fouilleur d’organe. Pour les Rbls c’est plus aléatoire. Soit il reste un Rbl et il est perdu à jamais, et il mourra un jour. Soit il craque et devient un Té, soit il prend le lâche chemin de la traîtrise et se laisse embarquer parmi les Teurs, et là c’est terrible, car d'une part les Rbs le rejetteront à jamais, d'autre part il ne sera jamais vraiment accepté par les Teurs qui le regarderont toujours avec méfiance. Parce qu’un Rbl devenu Teur, cela peut être une conversion opportuniste, ce n’est pas forcément un vrai Teur par conviction, enfin on ne peut jamais savoir, jamais vraiment faire confiance. Et si c’était juste un infiltré, un faux-Teur ? Eh ben tiens.

Dans certaines banlieues où l’érosion linguistique tient carrément de l’inversion, le schisme est le même mais les factions ne portent pas tout à fait les mêmes noms, ce sont les Reuts et les Ets, et puis les Lbrs, oui c’est plus dur à prononcer.

« Yo man, j’ai rencontré un Reut qui m' dit, t’as pas fait ton tagpistdé, c’est portnawoiq ! Du coup ziva, au Grand Mitas m'ont fait la zipr de sang et le nerscan, et là suis un vrai Et, wech. »

Quand j’aurai des petits-enfants, avec un œil au milieu du front et six doigts à chaque main, je leur dirai de bien choisir leur camp. Va pas être facile la vie si tu es Té et veux devenir Teur (un TéTeur), ou si tu es un ancien Té devenu Rbl (un Térbl) ou un Teur qui refuse le statut de Té (un TeurdéTété), ou un Teur qui se Té…

Dur.

La Prostatine !

La Prostatine !! 24ème édition

 

Le premier novembre ce sera la 24ème édition de « La Prostatine » ! Pour la lutte contre le cancer de la prostate, cette terrible maladie qui peut atteindre n’importe qui d’entre nous, nos pères, nos fils, nos grands-pères, nos oncles au deuxième degré par alliance à la tante de ma mère, ou nos petits-fils, venez tous pour disputer l’épreuve 100% masculine, avec nos partenaires :

——« Duracuire », le préservatif hypo-allergénique, modèle bleu, parfumé à la myrtille,

——-« Burnosec », le fabricant de lingerie masculine et

——-« Etom » spécialiste du pyjama.

 

L’inscription à la course contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous est de 12 euros et comprend :

  • le dossard bleu ;
  • -la mini-cravate bleue en pins ou en broche à accrocher sur votre T-shirt, et distribuée par l’association « le cancer de la prostate baisons-le » ;
  • -le T-shirt « Ferraro-Prostatine » de notre sponsor automobile ;
  • -le magazine « La Prostatine-Attitude » ;
  • la médaille et
  • -le dvd souvenir. !!!!

 

Quatre épreuves pour courir contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous!

  • La Prostatine classique, une boucle de 6 km pour les participants dès 14 ans
  • La Mini-Prostatine, 1 km pour les participants jusqu’à 15 ans inclus
  •  La Baby-Prostatine, 400 mètres jusqu’à 4 ans inclus
  • Une épreuve individuelle, en famille ou en équipe contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous !

 

Trois défis collectifs sont proposés :

  • «  le trophée père-fils »,
  • le « challenge –potes » et enfin vous pouvez vous inscrire à
  • « la course –entreprise » avec votre PDG.
  • Enfin un Prix Spécial Grand Papa pour les plus de 70 ans, avec une prothèse de hanche (bleue) à gagner !

 

Deux trottinettes bleues ! !

Elles seront offertes par notre partenaire «Barbucon » le spécialiste de la mousse à raser, par tirage au sort d’un des dossards du challenge « Père-fils » !

 

Un échauffement collectif en musique !

Avant le départ un échauffement collectif en musique sera dirigé par « Testo’gym », pour faire monter…. l’ambiance, afin que tous ensemble nous provoquions une déferlante festive et testostéronée dans les rues de la ville…

 

 

Un espace santé pour dépister cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous !

 

Un massage et un toucher rectal gratuits seront offerts par nos professionnels bénévoles présents sous la tente marquée de la cravate bleue.

 

 

Des animations !

 

Au  Village « La Prostatine », les coachs sportifs du collectif

« Les Burnés » vous proposent leur stand d’initiation au massage pelvien californien !

Il est basé sur différentes techniques à l’huile et considéré comme le massage sensoriel pour une relaxation absolue de tout le corps en visant une détente musculaire et psychique, afin de mieux lutter contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous. !

Ne manquez pas non plus les stands « fashion & beauty au masculin » pour vous donner des trucs et astuces afin de rester beau et désirable même chauve ou velu, avec le soutien de : « le Boudoir des Cocos », « Armand de la Plumetière » et « Froufrou-Bob ».

Le jeu Blue-Wheels récompensera le guy qui saura changer le plus vite la roue de la voiture bleue mise à disposition par « Pollutotal», notre sponsor du groupe pétrolier Merdoil-Compagnie. Un cric bleu à gagner !

 

Pour vous délecter, faites un tour sur notre buvette Made in US :  le Bar à salades « Jeboufgras » et ses délicieux poulets fournis par le producteur local « HormoCotcot ».

 

L’atelier Freestyle animé par Loulou, associant des mouvements sur ballon bondissant pour tonifier la prostate et des rotations du bassin en musique pour améliorer la perception de son propre corps au niveau pelvien et pour reconstruire sa masculinité, atteinte par cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous !

 

Et enfin un atelier créatif de slips, pour redonnner une deuxième vie à vos slips. Le slip est un symbole fort pour les programmes de prévention pour encourager les hommes à prendre leur prostate en main et à préserver leur masculinité qui passe par la santé de leur prostate ! Un grand lancer de vos slips relookés sera organisé sur l’Esplanade du Trocadéro. Rejoignez-nous avec vos slips en faveur de la prévention de cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous !

 

 

Des récompenses !

Un concours de déguisement « lapin bleu » est également proposé, on peut dire que vous avez l’humour et la bonne humeur dans la peau les guys, contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous ! Ouais !

Le trophée « déguisement » récompensera le mec le plus créatif ou l’équipe au déguisement le plus épatant !

Premier prix : une tondeuse à gazon bleue

Deuxième prix : un ballon de foot dédicacé par Zlatan

Troisième prix : un lot de petits camions de pompiers miniatures.

Et pour tous les participants : le bouquet de bleuets pour la participation, fourni par « Interflormec » !

 

Témoignage de Robert

 

C’était trop génial ! Un grand merci aux sponsors sans lesquels tout ça n’aurait pas été possible, à nos amis et nos familles. On s’est trop éclatés, depuis le temps que j’espérais une manifestation de ce genre pour le soutien contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous ! Cette journée marque pour moi les 10 ans de mon cancer de la prostate que j’ai dignement fêté grâce à vous et que j’ai pu surmonter grâce aux dons à la recherche contre cette terrible maladie qui peut nous atteindre tous. Mon voisin dont le père et le demi-frère sont également atteints, a aussi participé et j’ai pu constater sur son visage la joie de vivre qui était partie depuis longtemps, retrouvée grâce à la Prostatine. Vivement l’année prochaine pour vivre encore ces moments privilégiés entre guys!

Alors oui, vive la vie, j’ai ré-appris à accepter mon pelvis et j’aime ma prostate !

 

Robert, chauffeur routier, 56 ans, père d’un adolescent de 15 ans.

 

________________________________________

Vous trouvez ce texte niais, idiot et infantilisant ? Vous avez raison, il l’est. Pourtant il est calqué exactement sur la prose lisible dans les brochures des courses et des associations  comme La Parisienne, La Messine, La Thionvilloise, Pink Bra Bazar, les Dames de Cœur etc…..

J’ai juste transposé ce baragouinage dans la sphère masculine, c’est tout, sans changer l’essentiel de la sémantique.

Pourquoi le trouvez-vous comique, outrancier et caricatural dans l’univers masculin ? Pourquoi ça ne fait pas rire quand il s’agit des femmes qu’on prend pour des gamines de 5 ans ?

Le cancer de la prostate chez l’homme a la même incidence que le cancer du sein chez la femme, pourtant à l’homme on n’inflige ni discours gna-gna, ni dépistage systématisé parce qu’on estime que la balance bénéfice/risque penche trop en faveur du risque. Donc, on ne prend pas le risque que trop d’hommes, par surdiagnostic,  se retrouvent incontinents et impuissants. On a bien essayé remarquez, mais les hommes ils se défendent dès qu’une aiguille les approche de trop près, et ils sont informés, eux.

Par contre pour les femmes on tolère très bien qu’elles se retrouvent avec un sein en moins, une ménopause précoce, des cheveux qui tombent par des traitements qu’elles n’auraient pas dû avoir, et tout ça en les prenant pour des andouilles et en les faisant courir.. Vers où ????

 

Post Author: Cancer-Rose