ACTION ENSEIGNEMENT de CANCER ROSE

Une conférence-débat à Lyon

Le Dr Jean Doubovetzky a été recruté pour une conférence-débat sur le thème « Comprendre la controverse sur le dépistage des cancers du sein », organisée conjointement le 31 octobre 2017 par l’association amicale des étudiants en pharmacie de Lyon (AAEPL) et l’association des carabins de Lyon est (ACLE), dans un amphi de l’Université Lyon I.
Le but de la conférence était de donner sur le sujet à la fois les avis pour et contre afin de bien cerner la controverse scientifique, d'être interactive, avec de nombreuses interventions des auditeurs, à la fois pour répondre à des questions posées lors du diaporama ou bien pour en poser ou même donner un avis.
Environ 35 étudiants, majoritairement de futurs pharmaciens, sont venus assister à la présentation, appuyée par un diaporama et qui laissait une large place aux questions de l’animateur, aux étudiants, et aux échanges. Le débat s’est poursuivi un bon moment après l’heure prévue, signe de l’intérêt et de l’engagement des étudiants.
La conférence a duré environ 2h30.
Cancer Rose peut proposer d'autres conférences analogues à d'autres groupes d'étudiants qui le souhaitent, à du grand public ou bien à des professionnels de santé, les présentations seront adaptées bien entendu au public sollicitant ; la conférence peut être aussi plus courte au besoin.

Les personnes intéressées peuvent écrire à : 

contact@cancer-rose.fr

Une présentation interactive et parfois humoristique
(Le texte à gauche de l’écran dit : Devise Shadok : « En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. »)

                                                    des échanges animés

Images du diaporama

Conférence-débat à Sélestat, 26 novembre 2017. Dr C.Bour

*Cancers et dépistages

Dr Bour Cécile

Cancer Rose a été invité à une conférence-débat à Sélestat par l' association culturelle "les Alevis de Sélestat".

Une soixantaine de participants ont écouté ma présentation en compagnie de Bilgür, qui traduisait en simultané.

Ce fut un excellent moment de partage, de questions réponses, mais aussi de cordialité et d'extrême chaleur humaine.

Atelier : " dépistage des cancers du sein, expliquer la controverse".

Animé par Dr Jean Doubovetzky, à Paris le 17 mars 2018, dans le cadre des Assises du Syndicat National des Jeunes Médecins Généralistes.

UN DIVAN SUR LE DANUBE

Depuis 2004 est organisé à Budapest le Colloque International de psychiatrie et de psychologie clinique, connu sous le nom du 'Un Divan sur le Danube', et ce avec le soutien de l'Institut Français et l'Institut Italien de la Culture de Budapest.

Pourquoi Cancer Rose était-il invité à participer cette année, l'après-midi du 11 mai 2018 ?

Comme l'explique Dr Feberey, un des co-organisateurs :

"Outre la coïncidence historique de 1895, les Etudes sur l'hystérie d'un côté et la main de Mme Röntgen de l'autre, nous avons étendu nos sujets l'an passé à la question complexe de l'endométriose et de ses différents aspects, et nous avons souhaité poursuivre dans cette voie cette année avec le dépistage mammographique du cancer du sein, tel qu'il est pratiqué en France."

téléchargez le programme en cliquant sur l'image ci-dessous, et la présentation (en français et en anglais) en cliquant sur les images ci-contre :

Programme du Divan sur le Danube

Présentation en anglais

Soirée de formation avec le syndicat RéAGIR Ile-de-France

Soirée de formation « Comprendre et expliquer aux femmes la controverse sur le dépistage des cancers du sein » par le Dr Jean Doubovetzky avec le syndicat de jeunes médecins REAGJIR Île de France, le 25 juin à Paris.

Merci à eux de leur invitation, de leur attention soutenue et de leurs questions.
Le syndicat RéAGIR (Regroupement Autonome des Généralistes Jeunes Installés et Remplaçants (ReAGJIR) ) est une intersyndicale fédérant 15 structures régionales adhérentes. Il représente les remplaçants en médecine générale, les généralistes jeunes installés depuis moins de 5 ans (quel que soit leur mode d’exercice en soins primaires) et les Chefs de Clinique de médecine générale.

 

 

Post Author: Cancer-Rose